Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

En marge du Conseil des Ministres de la Défense de l'EASF qui se tenait à Moroni, les Ministres de la défense de l’organisation est-africaine et leurs représentants, ont été reçus par le Président de la République ce jeudi 5 mars 2020.

Publié le

image article

L'organisation a remercié le Chef de l'État de lui avoir donné l'opportunité d'exercer pour la première fois, une diplomatie préventive, notamment en envoyant des observateurs durant les élections présidentielles de 2019. L'EASF souhaite pouvoir renforcer ce type d'actions en observant les prochaines élections des pays membres, tels que le Burundi et l'Ethiopie.

En marge du Conseil des Ministres de la Défense de l'Eastern African Stand-by Force (EASF) qui se tenait à Moroni, les Ministres de la défense de l’organisation est-africaine et leurs représentants, ont été reçus par le Président de la République ce jeudi 5 mars 2020.

Ce sont donc les Ministres de la défense du Burundi, du Kenya, de l'Ouganda, et les représentants des Seychelles, du Soudan et de Djibouti, qui sont venus à la rencontre du Président en vue de lui faire un état des lieux des travaux menés durant ce conseil ministériel.

Changement de Présidence et de direction

L'EASF, présidée désormais par l'Union des Comores depuis décembre 2019, et ce pour une année, a annoncé un changement de direction avec la nomination d'un nouveau Directeur Exécutif (le poste sera désormais assuré par l'Ethiopie); le mandat du Directeur sortant, le djiboutien M. Abdillahi Omar Bouh arrivant à terme au mois d'Avril.

L'accession à des Comores à la Présidence marque l'importance que tient désormais l'archipel dans la région et le leadership qui lui est accordé.

La lutte contre le terrorisme au cœur des débats

Également à l'ordre du jour de ces travaux inter-ministériels, le terrorisme, qui n'a pas de frontières et qui n'épargne aucun pays. L'organisation a solennellement demandé au Président AZALI d'être le porte-parole de cette cause auprès de ses pairs en vue d'organiser une réunion au sommet sur cette question dans la région.

Le Président a pris cette demande avec beaucoup d'intérêt, considérant le terrorisme et l’extrémisme comme un des plus grands fléaux de notre temps.

 

Renforcer la diplomatie préventive

 

L'organisation a remercié le Chef de l'État de lui avoir donné l'opportunité d'exercer pour la première fois, une diplomatie préventive, notamment en envoyant des observateurs durant les élections présidentielles de 2019. L'EASF souhaite pouvoir renforcer ce type d'actions en observant les prochaines élections des pays membres, tels que le Burundi et l'Ethiopie.

Pour le Président, « le développement de ces missions sont non seulement un bel exemple prouvant que l'Afrique peut se prendre en charge elle-même, mais elles sont aussi un facteur d'union et de solidarité qui doit sans cesse être renforcé entre nous ».

Remerciements pour conclure

Avant de clôturer l'entretien, le Président de la République a remercié l'EASF pour la confiance accordée à l'Union des Comores, en lui donnant l'opportunité d'organiser une réunion de haut niveau. Quant aux hôtes, ils ont remercié individuellement le Président AZALI pour l'accueil chaleureux dont ils fait l'objet durant tout leur séjour, « le peuple comorien est si chaleureux et accueillant que nous nous sentons comme chez nous », ont ils conclu.