Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Discours de Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani Discours Président de l’Union des Comores à l’occasion du lancement du Plan de Développement Intérimaire 2020-2024

Publié le

image article

Je remercie tous les participants de ce séminaire, pour leur intérêt et leur adhésion à cette vision qui est la nôtre, de faires des Comores, un pays émergent à l’horizon 2030.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Honorable assistance,

Permettez-moi tout d’abord de saluer la présence des Gouverneurs des îles autonomes et des autorités de l’Etat et de les remercier pour le soutien qu’ils apportent à la politique que nous avons engagée en vue d’inscrire notre pays parmi les pays émergents à l’horizon 2030.

Je les remercie pour leur engagement, en vue de faire de nos institutions, des outils modernes, efficaces et dynamiques, au service des citoyens.

J’adresse un salut à nos frères et sœurs de la diaspora qui est une composante essentielle de notre économie et de son émancipation.

Je salue aussi, tous les partenaires au développement. Nous sommes convaincus qu'avec leur soutien nous pourrons atteindre l’émergence à l’horizon 2030.

Enfin je salue, la présence des éminents représentants du secteur privé dont le rôle dans le partenariat public privé est crucial.

Honorable assistance,

Au terme des travaux et des échanges de cette laborieuse journée, consacrée au Plan de Développement Intérimaire 2020-2024, je voudrais tout d’abord remercier le Secrétaire Général du Gouvernement, le Commissaire au Plan et tous nos partenaires au développement, pour leur implication et leur engagement, en vue de la tenue et de la réussite de ce séminaire gouvernemental.

Je voudrais également féliciter chaleureusement les intervenants et saluer leurs brillantes prestations qui nous ont permis de mieux cerner les enjeux du Plan de Développement Intérimaire 2020-2024 et en maitriser les chiffres et les projections.

Je remercie tous les participants de ce séminaire, pour leur intérêt et leur adhésion à cette vision qui est la nôtre, de faires des Comores, un pays émergent à l’horizon 2030.

Je salue la présence réconfortante des éminents représentants de nos partenaires au Développement, qui croient en notre Plan d’émergence et qui, par leurs financements, leurs annonces et leur accompagnement, pour permettre le développement de notre pays.

Honorable assistance,

Le Plan de Développement Intérimaire 2020-204 dont l’objectif général est de contribuer au développement humain durable, vise la croissance économique et la réduction de la pauvreté.

Il entre dans le cadre global du Plan Comores Émergentes à l’horizon 2030 (PCE) que nous avons adopté́ en 2019 et qui a été présenté à la conférence des partenaires au développement tenue à Paris en décembre dernier.

En février dernier, nous avons ensemble mis en place le Comité de Suivi de la CPAD.

Avec ce séminaire, nous avons franchi une étape supplémentaire importante du chemin que nous avons tracé pour notre pays, vers l’émergence.

Désormais, la mise en œuvre du PCE entre dans une phase cruciale qui va impliquer aussi bien les acteurs nationaux et internationaux, et pourquoi pas régionaux, que les partenaires techniques et financiers.

Nous entrons alors dans la phase concrète de la mobilisation des annonces faites à Paris et de la réalisation des projets phares, structurants et sectoriels, retenus pour financement lors de la conférence de Paris.

Comme nous avons pu nous en rendre compte tout au long de ce séminaire, le Plan de Développement Intérimaire 2020-2024 qui se concentre sur la création d'emplois, l'investissement, la formation et le renforcement des capacités, nécessite : 

-        la mobilisation de nos outils de coopération ;

-        l’accentuation des réformes et de la modernisation des administrations,

-        la promotion de la Justice, de l'accès équitable à une éducation et un enseignement de qualité et d’un système de santé aux normes internationales.

Ainsi, malgré l’apparition de la COVID-19  avec son impact sur la vie quotidienne de la population et ses conséquences négatives sur tous les secteurs, nous avons maintenu le pari de relancer l'économie comorienne pour une croissance de 3,6%, Insha-Allah, en faisant des sous-secteurs de l’énergie, de l’eau, de l’industrie, du tourisme et de l’artisanat, des leviers du développement socio-économiques du pays.

Honorable assistance,

Nous avons gardé les mêmes objectifs, pour favoriser la croissance et améliorer les conditions et le cadre de vie des populations, en accordant à l’agriculture, à la pêche et à l’environnement, tout l’intérêt nécessaire.

Pour tout cela il nous faudra continuer  à renforcer et améliorer la gouvernance financière,  disposer de ressources humaines compétentes et motivées et faire de la jeunesse, le fer de lance du développement du pays.

Bien entendu, et comme je l’ai toujours prôné, nous devons toujours compter d’abord sur nous-mêmes et sur  nos propres ressources.

C’est pourquoi, nous mettrons à contribution, nos sociétés d’Etat qui, dans la phase actuelle, ont un rôle clé à jouer.

Nous devrons améliorer, encore et toujours, les finances publiques et les recettes fiscales.

Ainsi, le temps n’est ni à la diversion ni à la polémique mais au travail.

J’ai pris l’engagement devant le peuple comorien, de mener notre pays vers l’émergence, à l’horizon 2030.

Ainsi, comme dans les précédentes étapes de cette longue marche vers le développement, j’entends être un acteur  qui va impulser, initier, piloter, encourager et s’il y a lieu, récompenser ou sanctionner.

Mesdames et Messieurs,

Notre pays dispose de ressources et regorge de potentialités. Mais pour les fructifier, il a besoin de nous tous et de toutes les bonnes volontés. 

Je crois fermement en notre capacité à nous unir,  pour bâtir notre pays, y instaurer l’égalité des chances et renforcer la cohésion sociale.

Pour cela, chacun de nous tous, doit mettre son dévouement, son patriotisme, son expérience et son dynamisme,  au service de notre œuvre commune, en faveur du développement socioéconomique de notre pays et du bien-être du peuple comorien.

De cela, j’en suis convaincu, nous en sommes capables, yes we can !

Pour conclure, je déclare clos, le séminaire gouvernemental et je lance à compter de cet instant, le Plan de Développement Intérimaire 2020-204.

 

Je vous remercie