Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Discours de Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores, à l’occasion du Deuxième anniversaire de son Investiture en qualité de Président de l’Union des Comores

Publié le

image article

J’émets le vœu ardent de voir la campagne de tests massifs et de vaccination que nous avons entamée, il y a quelques semaines, et qui a obtenu, Dieu merci, l’adhésion de la population, porter ses fruits, afin que l’on puisse lever, très prochainement, les restrictions en vigueur, pour que notre pays puisse reprendre une vie normale.

-        Comoriennes, Comoriens,

-        Mes Chers Compatriotes,

-        Honorable assistance,

 

 

La célébration du deuxième anniversaire de mon investiture à la Magistrature Suprême de notre pays m’offre l’agréable opportunité de vous renouveler mes chaleureux remerciements et ma profonde gratitude, pour la confiance que vous avez bien voulu me faire, en m’élisant à la tête de notre magnifique pays.

 

Je voudrais vous assurer que comme j’ai eu à le faire lors de mes précédents mandats, je ne ménagerai aucun effort pour être digne de cette confiance renouvelée.

 

Je me permets de rappeler, qu’après l’investiture, quand nous nous sommes engagés dans la concrétisation de notre projet de campagne rien ne laissait présager que notre pays tout comme le reste du monde d’ailleurs, allait être confronté à la plus grave crise sanitairedoublée d’une crise économique que le monde n’ait jamais connu.

 

Je remercie Allah le Tout-puissant, d’avoir permis à notre pays de traverser cette période difficile liée à la pandémie de Covid-19 dans des conditions beaucoup moins dramatiques,comparativement à d’autres pays, mieux nantis que nous, grâce notamment à nos efforts communs d’anticipation, de sensibilisation et de respect des mesures barrières préconisées.

 

 

 

 

J’émets le vœu ardent de voir la campagne de tests massifs et de vaccination que nous avons entamée, il y a quelques semaines, et qui a obtenu, Dieu merci, l’adhésion de la population, porter ses fruits, afin que l’on puisse lever, très prochainement, les restrictions en vigueur, pour que notre pays puisse reprendre une vie normale.

 

Mes Chers Compatriotes,

Honorable assistance,

Mesdames et Messieurs,

 

Lors de la campagne électorale, il y a deux ans, je vous ai fait part de ma vision de mener notre pays vers l’Emergence, à l’horizon 2030,une vision confortée par mon intime confiance envers le peuple comorien.

 

C’est dans ce sens que nous avons, entre autres actions, élaboré le Plan « Comores Emergent » que nous avons d’ailleurs, brillamment défendu en France lors de la Conférence des Partenaires au Développement et qui a obtenu l’adhésion de plusieurs partenaires publics et privés.

 

Les financements annoncés de l’ordre de 4 milliards d’euros, à l’issue de cette Conférence, nous ont permis de lancer plusieurs projets de développement, en plus de ceux financés sur fonds propres.

 

Nous avons, en effet, réussi à mettre en place un cadre politique réformé et plus stable avec notamment la mise en place progressive des institutions prévues par la nouvelle Constitution de 2018.

 

 

Nous avons mené des réformes institutionnellesavec la vision de faire de l’Union des Comores « un pays émergent à l’horizon 2030, respectueux des droits de l’Homme, de l’égalité de genre et promouvant l’Etat de droit ».

 

Nous avons entrepris de réformes au sein des Administrations publiquesà travers des processus de réunification, d’assainissement et de cadrage juridique et institutionnel.

 

Nous avons procédé àla modernisation des Administrations à travers le Numérique et nous menons des réformes de la Justice ainsi qu’une lutte sans merci contre la corruption.

 

Nous avons présenté le rapport de l'Examen Périodique Universelle (EPU) qui a obtenu l'appréciation extérieure quant au respect des droits de l'Homme, dans notre pays.

 

Nous poursuivons de nombreux chantiers importants sur le site d’El Maarouf, tels que la construction du nouveau Centre Hospitalier Universitaire et d'un nouveau Centre d'Imagerie Médicale et nous avons mis aux normes le Laboratoire d'analyses médicales.

 

Nous finançons le projet de construction d'un Centre des opérations de crise sanitaire et la gestion de la crise de Covid-19 avec une contribution nationale d'environ 4 milliards KMF.

 

Nous poursuivons le processus de mise en place de l'Assurance maladie généralisée avec 8 milliards de francs comoriens ainsi que la réforme de la Caisse Nationale de Prévoyance sociale.

Nous avons mobilisé la somme de 15 milliards de nos francs, pour engager les réformes de l'éducation, réhabiliter et moderniser plus de 50 établissements scolaires du primaire et du secondaire, développer les capacités d'accueil de l'Université des Comores tout en poursuivant les travaux de construction du nouvel Amphithéâtre, entre autres.

 

Nous avons débuté l’avancement généralisé des fonctionnaires et soutenu les Sociétés d'Etat, les Etablissements publics et les opérateurs économiques après le cyclone Kenneth et en pleine pandémie de Covid, avec environ 2 milliards de nos francs.

 

Nous avons rendu systématique la régularisation des salaires des fonctionnaires, tous les 25 du mois, ouvert des possibilités de crédit à la SNPSFetapporté un soutien financier direct aux ménages affectés par le cyclone Kenneth et la Covid-19.

 

Nous avons réussi, pour la première fois dans notre pays, à payer un mois de salaire à l’avance et ce dans l’objectif de répondre aux besoins toujours grandissants de notre peuple et plus particulièrement pendant la période du mois Saint du Ramadan et la célébration de la Ide El Fitr.

 

Nous avons, enfin, établi et formalisé le dialogue     public-privé,sécurisé les élections à la Chambre de Commerce, et engagé le pays dans la zone de libre échange.

 

 

 

 

 

 

Honorable assistance,

Mesdames et Messieurs,

 

        Comme vous le voyez, malgré le ralentissement de l’activité économique, d’énormes réalisations ont été obtenues pendant les deux dernières années, dans des domaines aussi variés que les Infrastructures, l’Energie, les Finances, le Social, la Production et le Tourisme...

 

ce qui a permis d’améliorer considérablement les conditions de vie de notre population, et de faire naître beaucoup d’espoir, au sein de la population comorienne,aussi bien de l’intérieur que de la Diaspora.

 

Ces performances obtenues au niveau national ainsi que notre présence active sur la scène internationale ont permis à notre pays d’affirmer de plus en plus sa place au sein du Concert des nations

 

et d’accéder, pour la première fois de son histoire, au poste de Vice-président de la Conférence de notre Organisation continentale, l’Union Africaine.

 

C’est dans ce sens que nous sommes consultés sur les questions relatives à la résolution des conflits dans le continent ou la région et plus particulièrement le problème de sécurité au Mozambique ou la gestion du fleuve du Nil entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie.

 

Je saisis d’ailleurs cette occasion pour formuler nos meilleurs vœux de réussite à notre Organisation qui a fêté ses 58 années d’existence hier, le 25 mai, féliciter le Président de la Commission, Monsieur Moussa Faki,

et leur réitérer notre profonde gratitude pour leur accompagnement constant  tout en émettant le souhait de voir cette solide et franche collaboration se consolider davantage et se pérenniser.

 

Mes Chers Compatriotes,

Honorable assistance,

 

Je tiens à souligner que la voie du développement qu’a pris notre pays ainsi que la confiance qui nous est accordée aux niveaux national et international, ne peuvent se consolider et se pérenniser sans une paix, une stabilité et une cohésion sociale durables, dans notre pays.

 

        C’est dans ce sens que je voudrais saluer la mise en place de l’Union de l’Opposition et réitérer une fois encorela disponibilité du Gouvernement à un dialogue inclusif, constructif et sincère avec toutes les forces vives de la nation et à travailler de concert avec elles et les associer à la prise des décisions sur les sujets d’intérêt général, parmi lesquels leur statutcomme le permet la Constitution.

 

        C’est toujours dans le sens de vouloir mener notre pays vers un climat d’apaisement et de concorde nationale que j’ai pris, par le passé mais aussi tout récemment la décision d’accorder des grâces à de nombreux condamnés y compris ceux qui ont voulu porter atteinte à la sûreté de l’Etat et à ma propre personne.

 

 

 

 

 

Honorable assistance,

Mesdames et Messieurs,

 

Sachez que l’Emergence n’est pas une utopie, elle deviendra une réalité et notre pays est sur la bonne voie pour l’atteindre.

 

Mais il faut garder à l’esprit qu’elle ne peut se concrétiser sans une politique volontariste axée sur les jeunes et leur épanouissement.

 

Je voudrais, dans ce contexte, rappeler que le Gouvernement a, ces deux dernières années, mis en œuvre de nombreux projets de développement en faveur des jeunes.

 

Toutefois, je voudrais aussi souligner que l’Administration publique ne peut pas, à elle seule, répondre à toutes les attentes de nos jeunes.

 

Aussi, je les encourage à mettre leur créativité et leur dynamisme au service de l’entrepreneuriat et de la promotion du secteur privé.

 

        Je tiens, dans ce sens, à saluer nombreux de nos jeunes de la Diaspora qui ont fait confiance à leur pays, en prenant l’initiative de venir y investir dans divers domaines de l’économie nationale et leur assurer de l’accompagnement du Gouvernement.

 

Je voudrais aussi saisir cette occasion pour remercier très sincèrement nos jeunes footballeurs des Cœlacanthes, qui à travers leur talent, leur patriotisme et leur abnégation ont réussi à faire qualifier notre pays pour la Coupe d’Afrique des Nations, et ce pour la toute première fois dans l’histoire du football comorien.

 

Je remercie tout particulièrement le Coach Amir Abdou ainsi que l’ensemble de son staff pour avoir réussi à mener notre équipe nationale vers une victoire historique et leur souhaite bonne chance pour la suite en 2022.

 

Mes Chers Compatriotes,

Honorable assistance,

 

Il faut, aussi, garder à l’esprit que notre pays a besoin d’un système judiciaire juste et équitableà laquelle la population puisse s’identifier.

 

        Je saisis cette occasion pour condamner à nouveauavec la plus grande fermeté les assassinats, les enlèvements, les viols d’enfants et les violences faites aux femmes ainsi que les règlements de compte divers.

 

Je voudrais également renouveler mes condoléances émues aux familles des différentes victimes mais aussi et surtout je voudrais lancer un appel à la responsabilité commune, pour que ces actes prennent fin.

 

Je tiens, dans ce contexte, à féliciter les Forces de l’Ordre pour leur disponibilité permanente à gérer ces actes horribles.

 

        Néanmoins, je les appelle ainsi que les Ministères de la Justice, de l’Intérieur et de la Défense, la Commission des Droits de l’Homme ainsi que tous les départements et les associations concernés à prendre leurs responsabilités pour sensibiliser et éduquer davantage mais aussi pour prévenir de tels actes, dans le futur.

 

        A tous les responsables de notre pays, hommes et femmes, qu’ils soient Oulémas, notables ou politiques prenons nos responsabilités en amont car il vaut mieux prévenir que guérir.

 

        Je demande solennellement à la Justice de faire la lumière sur tous les actes odieux commis ces derniers temps dans notre pays.

 

Il faut que les coupables reçoivent et purgent les peines qu’ils méritent afin que notre pays n’ait plus à pleurer la disparition violente, de personnes innocentes.

 

        Il est grand temps que la loi et l’ordre reprennent le dessus dans notre pays car l’inaction ne fera que renforcer le manque de confiance qui existe déjà, entre la population et la Justice et les Forces de l’Ordre qui sont accusés, à tort ou à raisonde ne pas assumer pleinement leurs missions.

 

        Je voudrais rappeler, qu’une Armée républicaine tout comme un système judiciaire équitable sont indispensables à la stabilité d’une nation et à son développement.

 

Ils sont les garants de la sécurité, de la justice et de l’équité ils sont là pour rassurer la population et nos partenaires au développement et les mettre en confiance.

 

Ils doivent par conséquent tout mettre en œuvre pour mériter cette confiance.

 

        C’est ce que j’attends des Forces de l’ordre et de la Justicec’est ce que la population attend de vous.

 

Mes Chers Compatriotes,

Mesdames et Messieurs,

 

        L’heure est à l’action qui ne peut se mener sans l’unité et la cohésion.

 

        Notre pays a plus que jamais besoin de l’ensemble de sa population pour réussir à impulser cette synergie nécessaire au développement socio-économique harmonieux et durable de nos îles.

 

        Nous avons, aujourd’hui, la chance d’avoir dépassé les conflits de compétence entre l’Union et les Iles et instauré un climat serein de travail et de gestion commune des affaires de l’Etat.

 

        Je voudrais, ainsi, remercier les Gouverneurs des Ilespour leur parfaite collaboration qui est essentielle et qui contribuera certainement à l’atteinte de nos objectifs communs.

 

        Je suis convaincu, que les conditions sont réunies également pour que cet apaisement se fasse aussi au niveau politique et social, afin que notre pays puisse enfin dépasser les querelles intestines et s’atteler au développement durable à travers les échanges de vues, les consultations et les critiques constructifs.

 

        Beaucoup de pays sont menacés par les guerres, les conflits fratricides, le terrorisme et les violences de tout genrey compris des pays limitrophes.

 

Ne baissons pas la garde, car notre pays n’est pas à l’abri de telles menaces.

Mettons alors de côté nos divergences et rassemblons-nous autour d’un idéal commun et utile à savoir la défense des intérêts de notre nation, dans la paix et la sécurité afin de redorer l’image de notre pays et relancer son économie en vue d’atteindre notre objectif de l’Emergence d’ici 2030.

 

        Les portes de Beit Salam restent ouvertes, comme à l’accoutumée et je reste attentif à toute proposition ou suggestion visant à contribuer à la consolidation de la paix et de la sécurité dans notre pays pour un développement durable, au bénéfice de notre peuple.

 

                                                        Je vous remercie.