Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Allocution Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores à l’occasion du lancement de la campagne de vaccination contre le COVID-19

Publié le

image article

Nous sommes ici ce matin, au Centre Hospitalier Universitaire El-Maarouf, pour le lancement de la campagne de vaccination contre le COVID-19.

Mes Chers Compatriotes,

Honorable assistance,

Mesdames et Messieurs,

 

Nous sommes ici ce matin, au Centre Hospitalier Universitaire El-Maarouf, pour le lancement de la campagne de vaccination contre le COVID-19.

A cette occasion, je voudrais tout d’abord rendre grâce à Allah qui, dans ce contexte de crise sanitaire mondiale difficile, où le monde, dans sa globalité, vit dans la peur et l’inquiétude, nous a inspiré, bien avant la déclaration du premier cas de COVID-19 dans notre pays, la prise des premières mesures et la mobilisation qui nous ont permis de faire face avec efficacité à cette terrible pandémie.

Je tiens également à saluer la prise de conscience collective qui nous a favorisé le ralentissement de la progression du Coronavirus et la reprise progressive de la vie quotidienne, tout en continuant à respecter les mesures barrières

 

Certes, à l’instar des autres pays, nous vivons la tristesse, d’avoir perdu de proches et nous déplorons le décès de nombreux compatriotes.

 

Certes, les bouleversements causés par le virus nous affectent et la menace reste toujours présente dans le monde entier et, bien, évidemment, dans nos îles.

Il est vrai aussi que notre pays souffre des mesures de restrictions imposées par la propagation du virus et notamment, la limitation de certaines libertés, dans le cadre de notre vie quotidienne.

Toutefois, nous devons faire encore plus, car les résultats de notre stratégie sont concluants.

En procédant aujourd’hui, au lancement de la campagne de vaccination contre le COVID-19 dans notre pays, nous franchissons ainsi une nouvelle étape, dans notre stratégie de lutte contre la pandémie du COVID-19.

Et pour donner l’exemple, j’ai pris la décision, d’être le premier à me faire vacciner.

Je vous demande, mes Chers Compatriotes, d’être confiant en Dieu, tout comme moi et de faire confiance à nos scientifiques et à nos médecins.

Je vous appelle à répondre à cet appel pressant à la vaccination et au dépistage massif, car c’est la seule façon de nous protéger et de protéger les autres.

Le scepticisme et la peur qui sont parfois compréhensibles, ne sont pas justifiés en ce moment où le monde agit de façon solidaire et unanime.

En effet, les données et les études des spécialistes ainsi que les avis des autorités et des institutions internationales autorisées, notamment l’OMS, ont conclu que ces vaccins sont sûrs.

Alors, vaccinons-nous et donnons ainsi une chance à notre pays de contenir cette deuxième vague du virus et d’éviter l’arrivée d’une troisième qui serait son seulement dramatique sur le plan humain, mais destructive pour notre tissu social et économique.

Pour faire reculer cette pandémie, revenir progressivement à une vie normale, redynamiser l’économie nationale et garantir la poursuite de l’éducation de nos enfants, vaccinons-nous.

Pour que demain, nous puissions passer les mois du Ramadan dans la sérénité, nous retrouver dans nos mosquées pour nos 5 prières quotidiennes, nos Tarawih et nos Witr, et célébrer les Fêtes nationales et religieuses ensemble et comme à l’accoutumé, allons nous faire vacciner.

Mes chers compatriotes,

Mesdames et Messieurs,

Les doses en notre possession actuellement nous permettront de commencer la vaccination, suivant les recommandations de notre Comité Scientifique.

Elles seront administrées, en premier lieu, au personnel médical, aux enseignants, aux forces militaires et paramilitaires, aux personnes âgées et à celles ayant une co-morbidité.

Nos démarches continuent auprès de nos partenaires afin d’acquérir d’autres doses de vaccins pour atteindre l’objectif de vaccination de  60% dans les meilleurs délais.

Nous avons déjà bénéficié de précieux dons de vaccins venant d’Organisations et de pays amis en l’occurrence, la République Populaire de Chine et la République d’Afrique du Sud.

Je tiens ainsi à saluer ces gestes d’humanité, de solidarité et de générosité que nous mesurons à leur juste valeur et qui constituent une chance pour notre pays.

Je voudrais alors remercier très chaleureusement ces pays amis et les Organisations qui nous ont fourni ces vaccins et qui nous ont donc permis de nous retrouver ici ce matin.

Je remercie nos partenaires au développement pour leur présence parmi nous ce matin, mais aussi et surtout pour leur appui multiforme en cette période difficile de crise sanitaire mondiale et pour leur franche collaboration.

Je félicite tous nos Ministères et départements ainsi que les associations et autres collectifs qui s’activent nuit et jour pour combattre ce virus et qui ont œuvré sans relâche pour que nous puissions procéder, à notre tour, ce matin, au lancement de cette campagne de vaccination, qui est vitale pour notre pays et son peuple.

Mes Chers Compatriotes,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais par ailleurs vous annoncer que, compte tenu de la tendance à la baisse des cas que nous connaissons depuis plusieurs semaines dans notre pays et l’arrivée dans deux ou trois jours, du mois sacré du Ramadan, nous avons décidé de prendre de nouvelles mesures d’allègement des contraintes liées au COVID, qui seront applicable dès lundi, 11 avril.

Il s’agit en effet, de l’ouverture des mosquées, dans le respect des mesures barrières et notamment la distanciation, l’utilisation d’un tapis de prière individuel et la pratique des ablutions à domicile, ainsi que du passage du couvre-feu de 20 heures à 21 heures 30 jusqu’à l’appel à la prière du matin.

Les détails de ces mesures vous seront précisés incessamment.

Bien évidemment, ces nouvelles mesures ne doivent pas nous mener au relâchement, mais elles doivent, au contraire, nous encourager à renforcer encore davantage notre vigilance, afin que toutes les contraintes puissent êtres levées complètement.

Mes Chers Compatriotes,

J'en appelle au sens de responsabilités de chacun d'entre nous, pour continuer à respecter les mesures barrières et respecter scrupuleusement les conditions d'application des nouvelles mesures d'allègement.

Je demande également aux Communes et aux Chefs de village notamment de continuer à nous accompagner dans cette lutte contre le COVID-19, en veillant, eux aussi, au strict  respect de ces nouvelles mesures d'allègement, pour le bien de tous.

                                                 Je vous remercie.