Déclaration préliminaire de SEM AZALI Assoumani à la Conférence de presse traditionnelle du 10 juillet 2023

Publié le 10 Juillet 2023
Déclaration préliminaire de SEM AZALI Assoumani à la Conférence de presse traditionnelle du 10 juillet 2023

Chers amis de la presse, 

Mesdames et Messieurs,

 

Au lendemain de la célébration du 48ème anniversaire de l’Indépendance de notre pays, j’ai souhaité vous réunir pour vous adresser, mes meilleurs vœux de bonne santé et de bien-être.

Je vous ai convié pour vous faire aussi  le bilan de cette cérémonie, et de la double action gouvernementale et des 100 premiers jours de notre Présidence de l'Union Africaine.

Chers Amis de la Presse, 

Comme vous l'avez vécu avec nous, la célébration du 06 juillet de cette année, a été honorée de la présence d'un important Invité d'honneur, qui est à la fois un voisin et un Frère, Son Excellence Monsieur William RUTO, Président de la République du Kenya. 

En assistant à notre Fête de l'Indépendance, le Président Ruto a non seulement voulu communier avec le peuple comorien, mais aussi magnifier notre coopération bilatérale, à travers des annonces particulièrement importantes.

S'agissant de notre Présidence de l'Union Africaine, les défis sécuritaires notamment, auxquels notre Continent fait face cette année, implique une action diplomatique intense.

Il nous faut faire entendre la voix de l'Afrique dans les instances décisionnelles du monde mais être aussi à l'écoute de nos frères et soeurs africains dont les pays sont malheureusement victimes de conflits et crises, mettant en péril la paix et la stabilité de leurs régions, du continent et du monde.

C'est ainsi que je suis en contact avec les belligérants au Soudan et que je me suis déplacé à Addis pour rencontrer les représentants de la Guinée, du Mali et du Biurkina.

C'est ainsi aussi que j'ai été en Guinée pour rencontrer le Président de la Transition, et que j'ai pris part au Sommet d'Angola sur la RDC.

Mais le monde étant un village planétaire, les crises n'ont pas des frontières et j'ai fait partie de la Mission de Paix Africaine, pour rencontrer le Président Volodymyr ZELENSKY et le Président Vladimir POUTINE, les écouter et proposer des solutions à la crise qui les oppose et dont les conséquences s'étendent jusqu'à chez nous, en Afrique. 

Notre Présidence de l'Union Africaine nous demande également de veiller à la consolidation de l'intégration africaine, à la mise en place d'un multilatéralisme inclusif et à la lutte contre le changement climatique.

C'est dans ce sens que je fais le plaidoyer l’accélération de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine, des Réformes aux Nations Unies, de l'adhésion de l'UA au G20, et de la lutte contre le Changement climatique avec notamment, la tenue à Moroni, de la Conférence ministérielle sur l’Economie Bleue et l’Action climatique en Afrique.

Chers membres de la presse comorienne et internationale accréditée en Union des Comores,

Il est vrai que j'ai effectué plus de déplacements à l'étranger cette année que d'habitude, il n’en demeure pas moins que nous déployons également des efforts constants en faveur de la réalisation des objectifs de notre Plan Comores Émergentes. 

Nous avons en effet enregistrés plusieurs acquis en matière de Gouvernance avec notamment l'adoption d'importantes lois.

Nous avons réussi à mobiliser des financements significatifs pour le suivi de la CPAD et l'appui au secteur privé. 

 Des nombreux emplois ont été créés notamment par les jeunes entrepreneurs.

De plus en plus d'investisseurs font confiance à notre pays, notamment des américains et des français, qui sont dans les énergies renouvelables et la Pêche.

Des nombreuses routes ont été construites ou réhabilités, et des ports et aéroports sont sur le point d'être réhabilités ou construits.

La construction de notre Hôpital de référence est presque arrivée aux finitions, et un Centre d’Imagerie médicale a été mis en place.

En ce 20ème anniversaire de l’Université des Comores, de nombreuses réformes seront menées au niveau de l'Education et dans  d'autres domaines sociaux, pour plus de progrès et de prospérité.  

La Presse n'a pas été laissée de côté non plus, puisque nos efforts communs ont permis une amélioration de vos conditions de travail et une nette amélioration du classement de notre pays, à l'international.

Chers membres de la presse, 

De nombreux défis attendent d'être relevés, et nous devons être soudés pour pouvoir le faire.

Des actions déplorables sont menées ces derniers temps dans l'île comorienne de Mayotte, nous devons continuer à les condamner tous avec fermeté.

Notre pays se rapproche aussi d'échéances importantes qui demandent notre unité, notre solidarité et notre maturité politique, à savoir les scrutins qui s'annoncent de 2024.

Je compte alors sur vous, la Presse  pour relayer mon appel constant envers  tous les acteurs politiques de notre pays, mais aussi la Société civile, pour qu'ensemble nous travaillions de façon inclusive, en faveur de la paix, de la stabilité et du développement.

 

Je vous remercie.