Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Discours de S.E.M AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores à l’occasion de la cérémonie de clôture de la F.E.T.A

Publié le

image article

Vous êtes ainsi appelé, non seulement assurer le maintien et le rétablissement de l’ordre et de la sécurité dans le pays mais aussi être capable d’aider la population et les autorités, à faire face aux différentes crises, sanitaires, aux dégradations de l’environnement et au phénomène migratoire et leurs conséquences socioéconomiques.

Itsoundzou le 15 juin 2022 

 

  • Monsieur le chargé de la défense
  • Monsieur le Chef d’Etat Major
  • Messieurs les instructeurs,
  • Officiers, sous-officiers, hommes du rang
  • Distingués invités
  • Honorable assistance,

J’ai toujours grand plaisir, à participer aux événements organisés par les forces de l’ordre et de sécurité de notre pays.

Je remercie ainsi le Chargé de la Défense et le Chef d’état-major, de nous avoir convié à la cérémonie de clôture de la Formation destinée des nouvelles recrues de l’AND.

Je voudrais également féliciter les instructeurs qui se sont employés à transmettre, les connaissances techniques, la compétence, le professionnalisme, le sens du travail bien fait et le comportement exemplaire à leurs nouveaux frères d’armes.

Je voudrais ensuite, m’adresser à vous, jeunes recrues, bénéficiaires de cette formation et à l’ensemble des militaires de l’Armée Nationale de Développement pour vous rappeler, que vos supérieurs hiérarchiques, les autorités du pays et l’ensemble de la population comorienne, attendent de vous, non seulement l’exécution de leurs missions, avec technicité et professionnalisme mais aussi l’accomplissement des devoirs d’une armée républicaine.

Vous êtes ainsi appelé, non seulement assurer le maintien et le rétablissement de l’ordre et de la sécurité dans le pays mais aussi être capable d’aider la population et les autorités, à faire face aux différentes crises, sanitaires, aux dégradations de l’environnement et au phénomène migratoire et leurs conséquences socioéconomiques.

Je tiens ici, à rendre ainsi hommage, au rôle de premier plan, joué par l’AND, les forces de sécurité et de police et le Cosep, dans la gestion efficace et la maitrise de la pandémie du Covid-19.

Notre armée doit également être à même de faire face, aux défis liés au terrorisme et l’extrémisme de tous bords, à la piraterie maritime, aux trafics de toutes sortes qui menacent la paix, la sécurité et la stabilité.

A ce titre, je voudrais saluer à nouveau l’engagement, le rôle et la place que l’Armée comoriennes a su prendre au sein des structures nationales,  régionales et internationales, de maintien de la paix, notamment la Force Africaine en Attente.

Je salue également le partenariat que l’AND entretient avec les Forces Armées de la Zone Sud de l'Océan Indien (FAZSOI), en vue de conforter l’unité et la stabilité de notre pays, de notre région et de l’Afrique toute entière.

L’accent mis ces dernières années, sur l’accompagnement des Gardes-côtes comoriennes, leur formation, leur équipement et leur déploiement, entre dans ce cadre.

C’est également dans ce sens, que nous plaçons les efforts mis en œuvre par le Gouvernement, pour permettre à l’AND, d’accompagner avec la même efficacité, la réalisation du Plan Comores Emergentes, la construction d’un pays plus fort sur le plan économique et social et le renforcement de la Démocratie et de l’état de droit, et surtout de la paix et de la sécurité.

Aussi voudrais-je saisir cette opportunité, pour rendre hommage à ces militaires comoriens, hommes et femmes, qui nous rendent fiers de notre armée et qui ont pris à cœur ces nouveaux rôles qui incombent à l’AND.

Grace à eux, à leur formation, leur savoir-faire et leurs compétences techniques et tactiques, notre armée incarne de plus en plus, la modernité et les valeurs de la République.

Le savoir-être du soldat républicain et le respect de l’Etat de droit et du droit national et international doivent compléter cette formation afin que chaque élément de l’AND, soit capable de faire preuve, de plus de maturité, d’expérience et de sang-froid dans l’accomplissement des ses missions.

Je remercie nos forces de l’ordre et de sécurité, pour la preuve qu’elles nous ont toujours donnée et surtout, tout au long de ces dernières années, notamment lors des Assises Nationales, du référendum constitutionnel, des élections présidentielles, et des élections législatives et communales.

Honorable assistance 

Permettez-moi, avant de conclure, d’aborder un sujet d’actualité qui, ces derniers temps, inquiète nos concitoyens. Il s’agit des conflits inter-villageois d’une part et, d’autre part du banditisme de certains jeunes. 

Je voudrais alors dire solennellement, en ma qualité de Chef Suprême des Armées, qu’il n’y aura ni complaisance, ni indulgence ni clémence, ni impunité envers les auteurs de ces actes criminels qui ont tendance à se banaliser dans notre pays.

Toutes les forces de police, de gendarmerie et de sécurité ont pour ordre d’être présentes, déterminées et intransigeantes, pour les rechercher, les pourchasser, les arrêter et les traduire devant les tribunaux pour subir les sentences et les peines à la hauteur de leurs méfaits.

La paix et la sécurité n’ont pas de prix et il n’y aura aucune tolérance à l’égard de ceux qui veulent les remettre en cause.

Officiers, sous-officiers, hommes du rang

Issu de vos rangs, je sais que vos missions sont difficiles mais elles vous tiennent à cœur et vous les accomplissez avec compétence, professionnalisme et patriotisme. Soyez-en fiers.

Au nom de toutes les Comoriennes et de tous les Comoriens je vous renouvèle notre confiance et notre reconnaissance, pour les efforts et les sacrifices que vous consentez, pour veiller sur la stabilité de notre pays, faire respecter les lois, les règlements et les institutions républicaines et, comme l’indique le sigle AND, contribuer au développement et à l’émergence de notre pays.

Je vous remercie