Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Allocution de Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores, à l’occasion de la célébration de l’Aid El Fitr.

Publié le

image article

Je voudrais alors, en cette heureuse occasion, vous adresser à toutes et à tous, mes chers compatriotes de l’Intérieur du pays et de la Diaspora, mes très vives félicitations ainsi que mes vœux les plus chaleureux de bonheur, de bonne santé et de prospérité.

Mes Chers Compatriotes,

Honorable assistance,

Mesdames et Messieurs,

 

         Par la grâce de Dieu Le Tout-Puissant,nous voici arrivés au terme du mois Saint du Ramadan, un mois qui comme à l’accoutumée, a été consacré au jeûne, aux prières, aux bonnes actions et notamment le partage, la générosité, la solidarité et la compassion.

 

Je voudrais alors, en cette heureuse occasion, vous adresser à toutes et à tous, mes chers compatriotes de l’Intérieur du pays et de la Diaspora, mes très vives félicitations ainsi que mes vœux les plus chaleureux de bonheur, de bonne santé et de prospérité.

 

         Puisse Allah Le Tout-Puissant agréer notre jeûne ainsi que nos prières   et puisse-t-Il accepter les actions que nous avons menées tout au long de ce mois sacré, en faveur de nos familles, de nos proches et de ceux qui sont dans le besoin.

 

         J’ai une pensée particulière pour tous ceux qui ne sont plus de ce monde et je prie Dieu Le Tout-Puissant pour qu’Il leur accorde sa miséricorde.

 

A tous ceux qui, à cause de la maladie, n’ont pas eu comme nous,la chance d’accomplir leur jeûne ou de se joindre à cette importante fête, je leur souhaite un prompt rétablissement.

 

Honorable assistance, Mesdames et Messieurs,

 

         Nous avons célébré l’Aid El Fitr des années 2020 et 2021 sous la hantise de la pandémie de Covid 19.

 

Nous avons dû nous nous adapter à cette difficile situation en évitant les rassemblements, les prières collectives et les visites entre familles et amis, afin de nous protéger contre cette pandémie.

 

Cette année, beaucoup de pays y compris le nôtre ont eu la chance de pouvoir reprendre une vie quasi normale, et plus particulièrement en ce mois de jeûne, tout en continuant à respecter les mesures barrières.

 

         Je voudrais, dans ce contexte, rendre grâce à Allah qui nous a permis de maitriser cette pandémie, et qui nous a fait grâce d’une bonne santé, pour pouvoir accomplir notre jeûne dans de meilleures conditions.

 

         Je voudrais ensuite remercier le peuple comorien qui en dépit des nombreuses difficultés rencontrées tout au long de ces dernières années et notamment du fait de la crise économique engendrée par la COVID 19, a su faire preuve de dignité, de patience et de résilience Et surtout en ce mois de Ramadan.

 

         Certes, vous avez rencontré de nombreuses difficultés pendant ce mois de Ramadan, et notamment la hausse des prix des denrées alimentaires.

 

         Certes, certaines des mesures prises pour lutter contre cette hausse des prixn’ont pas donné les résultats escomptés.

 

         Toutefois, le Gouvernement n’a ménagé aucun effort, pour la disponibilité des denrées de première nécessité et le soutien au secteur privé   en lui accordant les facilités requises. Je tiens ici, à le remercier pour son accompagnement.

 

Je tiens aussi à saluer l’élan de solidarité qui s’est renouvelé pendant cette période sacrée et plus particulièrement les appuis multiformes que les membres de nos Diasporas ont apporté cette fois encore à leurs familles.

 

Chers Compatriotes, Mesdames et Messieurs,

 

         L’unité de notre pays est le garant de son développement socio-économique et de la réalisation de notre vision d’émergence à l’horizon 2030.

 

         C’est donc dans l’optique de consolider cette unité que j’ai appelé au dialogue national inclusif qui s’est tenue du 28 février au 22 mars dernier.

 

L’adhésion de la population comorienne à ce dialogue, témoigne de la volonté des uns et des autres d’apporter leur contribution à l’édification de notre Nation.

 

         L’accélération des procédures judiciaires et notamment les procès qui se sont tenus ces derniers temps sont également le signe de la détermination du système judiciaire de contribuer à cette dynamique d’apaisement enclenchée dans notre pays.

 

         J’émets alors le vœu ardent de voir cette dynamique de dialogue, d’apaisement et de cohésion sociale, qui sont des vertus de notre religion, se consolider davantage dans l’intérêt de notre pays et de sa population.

 

         Je voudrais rappeler que nous avons initié plusieurs chantiers de développement dans notre pays dans des domaines aussi variés que la Santé, l’Éducation et l’Aménagement du territoire, pour ne citer que ceux-là.

 

Je voudrais rappeler égalementqu’en dépit de la conjoncture difficile qui prévaut dans le monde entier, notre pays a réussi à consolider les mesures d’assainissement des finances du pays, ce qui a permis non seulement de continuer à assurer le paiement régulier des salaires    mais aussi à garantir la croissance économique du pays.

 

         Nous sommes cités en exemple dans la lutte contre la Covid 19 et contre le paludisme.

 

Notre pays rayonne à travers le mondegrâce à l’exploit réalisé par notre équipe nationale de football, les Cœlacanthes.

 

Toutes les conditions sont alors réunies pour que notre pays prenne la voie du développement ; par conséquent, nous devons œuvrer ensemble en faveur de la concorde nationale et continuer à travailler davantage pour relever tous les défis auxquels notre pays est confronté.

 

Comme je l’ai toujours dit, les ressources les plus précieuses de notre pays, restent la paix, la sécurité et la stabilité qui sont les conditions sine-qua-non du développement et de la démocratie.

 

Notre pays participe à la promotion de la paix et de la sécuritéau sein de la région, dans le cadre de la Force en Attente de l’Afrique Orientale (EASF).

 

Sa situation dans le Canal de Mozambique et dans le Sud-ouest de l’Océan Indiennous fait en effet l’obligation de nous inscrire dans une dynamique collectivepour prévenir et combattre la piraterie, le terrorisme et les trafics sous toutes ses formes et,ainsi, garantir notre propre stabilité.

 

En outre, la guerre en Ukraine et ses impacts négatifs sur le commerce et le développement de tous les pays du monde, nous rappelle la gravité de la situation au niveau international.

 

Nous devons ainsi, en tenir compte et nous préparer à faire face au choc de la hausse des prix, notamment celui des céréales et des hydrocarbures et prendre les mesures nécessaires pour en limiter les conséquences dans notre pays.

 

En plus des mesures économiques prises par le Gouvernement   notre pays a besoin d’un plan de relance qui tiendra compte des données actuelles.

 

Ainsi, un séminaire gouvernemental est programmé à court terme, pour actualiser les dossiers issus de la CPAD et adapter leur suivi avec plus d’efficacité.

 

Je vous appelle toutes et tous non seulement à y apporter votre collaboration mais aussi à unir nos forces et redoubler d’efforts et surtout à travailler davantage, chacun dans son domaine,pour mettre toutes les chances de notre côté, afin que notre pays puisse surmonter cette crise internationaleavec réussite.

 

Avant de clore mon propos, je tiens à saisir l’occasion de la toute récente Fête du Travail, le 1er mai, pour adresser mes félicitations et mes encouragements à toutes les travailleuses et tous les travailleurs comoriens ainsi qu’aux organisations syndicales de notre pays et leur dire toute notre reconnaissance car, c’est par leur travail, que tient le pays et toute la Nation.

 

Mes Chers Compatriotes, Mesdames et Messieurs,

 

Nous venons de clôturer le mois Saint du Ramadan, dans la paix et la stabilité.

 

Puissent les bienfaits de ce mois accompagner nos actions pour plus de tolérance, d’unité, de paix et de développement.

 

Bonne Fête de l’Aid El Fitr à toutes et à tous.

 

                                                              Je vous remercie.