Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Allocution de S.E.M AZALI Assoumani, Président de l'Union des Comores, à l'occasion de la signature du Protocole d'Accord Sur les règles et procédures de fonctionnement du marché des biens et des services en Union des Comores.

Publié le

image article

Mutsamudu, le 12 août 2020

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Honorable assistances,

Je vous remercie toutes et tous, d’avoir bien voulu vous associer à nous, pour marquer ensemble ce moment, sans doute crucial, du dialogue entre les pouvoirs publics et le secteur privé, qui constitue une étape importante de l’évolution de notre pays.

Nous sommes là, pour être les témoins, de la signature du Protocole d’Accord relatif à la mise place d’un cadre consensuel de convergence entre le Gouvernement de l’Union des Comores, et le Collectif des organisations représentatives du secteur privé de notre pays.

Ainsi c’est une heureuse opportunité pour moi, d’adresser mes sincères remerciements, à tous les acteurs du secteur privé présents ainsi qu’à tous ceux qui sont représentés ici, pour avoir bien voulu apporter leur adhésion à la mise en place de cet important cadre de travail.

En effet, le Collectif des organisations représentatives du secteur privé, a fait preuve de responsabilité et de disponibilité, pour faire avancer le dialogue, en vue de parvenir à la mise en place de règles et de procédures de fonctionnement du marché des biens et services, qui garantissent la transparence et l’équité.

Je les remercie tout particulièrement, pour avoir si bien appréhendé le rôle du secteur privé dans notre pays, dans l’accélération de la croissance économique, la création d’emplois et la réduction de la pauvreté pour un développement socioéconomique durable.

Ainsi, après le Décret relatif à la Plateforme Pour le Dialogue Public-Privé, que j’ai signé ce matin, la signature de ce Protocole d’Accord cet après-midi, ouvre une nouvelle ère, dans les rapports entre le secteur public et le secteur privé.

En effet, grâce à ce protocole, notre pays dispose désormais, d’un cadre institutionnel pour entretenir des relations apaisées entre les secteurs public et privé, fondées sur un climat des affaires sûr et prévisible, favorable à la concertation et au respect des textes législatifs et réglementaires en vigueur.

Ainsi, mes chers compatriotes, dans un contexte de grave crise sanitaire mondiale, liée à la Covid-19, l’heure est à la mobilisation générale, de tous responsables des Institutions de l’État, des couches sociales de notre pays et de toutes les forces vives de la Nation, pour engranger les fruits de la Conférence des Partenaires au Développement des Comores, que nous avons tenu et réussi les 2 et 3 décembre derniers à Paris.

Ainsi, la signature de ce protocole d’accord ne pourra que favoriser la mise en œuvre concrète et efficace du Plan Comores Emergentes issu de la CPAD que nous avons récemment décliné en plan intérimaire 2020-2024.

???????????????????????????????? ???????? ????????????????????????????????????,

L’Union des Comores qui comptait jadis parmi les 20 Pays les Moins Avancés du monde, a rejoint le groupe des pays à revenus intermédiaires depuis juillet 2019, selon le classement de la Banque Mondiale.

Maintenir ce rang, voire viser plus haut et le hisser à un palier supérieur et sortir notre pays du marasme économique, impliquent une détermination sans faille, à maintenir le cap de la bonne gestion de nos finances publiques, de la consolidation de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption et des réformes que nous avons entreprises, pour mener nos îles vers un développement durable.

C’est ainsi qu’avec la signature de ce protocole d’accord, qui met en place le cadre institutionnel du dialogue public-privé, nous lançons un nouveau pari sur notre capacité à inscrire l’Union des Comores, parmi les pays émergents à l’horizon 2030, dans la paix et la stabilité.

En effet, nous prenons ici l’engagement, de tout mettre en œuvre, ensemble, pour améliorer la croissance économique, renforcer et améliorer le cadre des investissements étrangers, améliorer le climat des affaires, et promouvoir les investissements public-privé.

Il s’agit là d’un défi majeur que nous pouvons relever, si les secteurs public et privé, agissent en partenariat, dans le respect des engagements que nous prenons ensemble aujourd’hui.

Nous devons le faire et nous le pouvons, pour notre pays et pour le bien-être de la population comorienne.


Je vous remercie.