Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Allocution de S.E.M AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores, à l’occasion de sa visite au Centre Rural de Développement Economique (CRDE) de Diboini-Hamalengo,

Publié le

image article

J’ai donc le grand plaisir de vous annoncer officiellement que le prix conventionnel de la vanille verte est fixé à 10.000 francs comoriens par kilogramme et celui de la vanille préparée à 65.000 francs comoriens.

Honorable assistance; Mesdames et Messieurs;

C'est un réel plaisir pour moi de me retrouver dans cette belle et accueillante localité de Diboini-Hamalengo et de m'adresser à cette chaleureuse assistance.

A cette occasion, je tiens à remercier très sincèrement, les organisateurs de cette cérémonie pour sa réussite mais aussi la population de ma ville de Diboini pour son hospitalité, sa générosité et sa grande mobilisation en faveur du succès de cet évènement mais surtout pour son implication et sa contribution au développement du secteur agricole, de notre pays.

Honorable assistance; Distingués Invités;

Depuis quelques années maintenant, le Gouvernement, avec l’appui de ses principaux partenaires au développement, concentre ses efforts, sur la mobilisation du potentiel du secteur agricole de notre pays,en vue de la réalisation des objectifs nationaux en matière de développement économique, social et environnemental et de son alignement au Plan des Comores Emergentes.

C’est dans ce contexte que j’ai décidé d’effectuer cette visite dans ce Centre Rural de Développement Economique (CRDE), qui constitue une des zones pilotes pour le développement de l’agriculture et la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Mesdames et messieurs

Comme vous le savez tous, notre pays ne peut sortir de la pauvreté et du sous-développement et relancer son développement socio-économique, sans une lutte effective contre l'insécurité alimentaire et sans la valorisation de nos produits de rente qui sont la vanille, l’ylang ylang et le girofle.

Ainsi, je voudrais me féliciter de la parfaite collaboration qui existe entre le Gouvernement et les Centres Ruraux de Développement Économique sous la tutelle opérationnelle du ministère de l’Agriculture ;Un partenariat qui permet d’accompagner les agriculteurs et les autres professionnels agricoles dans leurs activités.

C’est pourquoi, Je saisis cette opportunité pour féliciter le Gouvernement qui s'est beaucoup investi également dans la construction et la réhabilitation des routes et pistes agricoles, des actions qui restent essentielles pour promouvoir le secteur agricole.

Je voudrais souligner tout particulièrement, dans ce contexte, la réalisation prochaine de la piste Diboini-CRDE qui sera construite avec l’appui financier du projet PIDC et qui contribuera beaucoup au développement agricole dans le pays et dans la région, en particulier.

Je n’oublie pas de saluer également,la signature du grand projet d’appui au développement des filières d’exportation et au développement rural (AFiDev)….

Distingués Invités ; Mesdames et Messieurs ;

Je ne cesserai de répéter : le secteur agricole est un levier essentiel de développement socio-économique sur notre continent et bien évidemment dans notre pays.

Il doit donc être au cœur de nos stratégies de relance économique surtout parce qu’il reste un outil essentiel de lutte contre la pauvreté et le chômage.

Je voudrais alors encourager une nouvelle fois les jeunes de notre pays à ne pas minimiser la portée de ce secteur car leur faible engagement actuel dans ce domaine est un réel handicap pour le développement de notre pays.

Je les encourage à s’intéresser aux filières liées à la productivité agricole car les compétences acquises leur permettront de contribuer à la promotion de la production agricole mais aussi de se lancer, entre autres, dans de projets entrepreneuriaux qui ne pourront qu’être bénéfiques pour eux et pour le pays dans son ensemble.

Je voudrais leur rappeler que le secteur agricole contribue pour près d’un tiers (30,5%) au produit intérieur brut (PIB), représente 90% des recettes d’exportation, constitue le principal moyen d’existence de 57% de la population et représente 56,8% de l’emploi.

Les produits de rente (girofle, huile d’ylang-ylang et vanille), en particulier, qui constituent les richesses de notre pays, représentent 90% de nos ses recettes d’exportation.

Vous comprendrez alors pourquoi, nous les plaçons au centre de notre politique de développement, pour aller vers l’émergence économique d’ici 2030.

J’encourage alors les jeunes, à suivre les pas de leurs aînés dans l’exploitation et la valorisation de ces produits, source de devises et de richesses.

Honorable assistance; Mesdames et Messieurs;

Nous avons choisi l’opportunité de cette visite pour lancer également la campagne de vanille de cette année 2021.

J’ai donc le grand plaisir de vous annoncer officiellement que le prix conventionnel de la vanille verte est fixé à 10.000 francs comoriens par kilogramme et celui de la vanille préparée à 65.000 francs comoriens.

Je me réjouis de ces prix qui permettront aux acteurs du secteur de pouvoir rentabiliser leurs investissements.

Je sais les sacrifices importants que nécessite cette activité ; Toutefois, j’exhorte les acteurs du secteur à redoubler d’efforts pour consolider leur savoir-faire technique et opérationnel,accroître la production nationale mais aussi répondre aux normes internationales de qualité afin de redonner plus de valeur à nos produits, au bénéfice du développement de notre pays.

       En ce qui nous concerne, le Gouvernement et moi-même, nous poursuivrons la réflexion sur les actions à mettre en œuvre afin de soutenir davantage le secteur et l’aider à assurer la transformation locale de nos produits,  en vue de garantir ainsi une plus-value qui permettra de relancer l’économie nationale.

 

Diboini, le Samedi 26 juin 2021