Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Allocution de Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani Président de l’Union des Comores, à l’occasion de la 29ème Session de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement des pays membres de l’Union Africaine

Publié le


Monsieur le Président de l’Union Africaine,

Monsieur Paul Kagamé, Président de la République du Rwanda

Mesdames et Messieurs les Chefs d’État et de Gouvernement et chefs de délégation,

Madame la Présidente de la Commission de l’Union Africaine,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs, en titres, grades et qualités

Je voudrais d’abord, au nom de l’Union des Comores, féliciter Son Excellence Monsieur le Présidents de la République du Rwanda, notre frère Paul Kagamé, ainsi que son Gouvernement et l’ensemble du peuple rwandais, pour l’organisation réussie de ce Sommet et leur exprimer notre profonde gratitude, pour l’accueil chaleureux et généreux qu’ils nous ont réservé. Toutes mes félicitations mon cher Paul Kagamé pour votre réussite à faire du Rwanda un exemple d’un pays en émergence.

 Excellences, Messieurs les chefs d’État et de Gouvernement,

Permettez-moi de vous exprimer la joie qui est la mienne, de me retrouver parmi vous, ici à Kigali, à l’occasion de cette 27ème Session Ordinaire de notre Sommet, le premier auquel je participe depuis mon élection à la présidence  de mon pays.

 Je vous affirme que les Comores ne ménageront aucun effort afin de soutenir les ambitions politiques, d’unité, de paix et de sécurité que porte l’Union Africaine d’aujourd’hui. Mon pays souscrit entièrement à l’agenda qui nous mène à l’horizon 2063, notamment en matière  économique et sociale.

 Convaincus que l’avenir de l’Union Africaine, dépendra aussi de notre capacité, nous, actuels dirigeants africains à promouvoir et pérenniser le rêve de ceux qui, avant nous, ont payé parfois de leur vie au service du bien-être de notre continent.   

C’est pourquoi, je voudrais dire à la Présidente de la Commission de l’UA, notre sœur Nkosazana Dlamini-Zuma, non seulement notre amitié et notre reconnaissance, pour l’action qu’elle mène à la tête de la Commission de l’UA mais lui dire également, qu’elle symbolise la femme d’État Africaine, qui sert d’abord son pays, et qui sait aussi servir son continent et les valeurs universelles. 

Je saisis également cette opportunité pour féliciter mon frère, Président Idriss Déby, pour son leadership et sa présidence efficace.

 Honorable assistance

 La défense des droits de l’homme est un objectif primordial et un principe directeur de notre Organisation qui est dotée des instruments adéquats, notamment la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples, la Charte africaine des droits et bien-être de l’enfant, le Protocole à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatif aux droits des femmes en Afrique

 Mesdames et messieurs les Chefs d’État et de Gouvernement,

 Nous devons apporter des réponses à la question sécuritaire qui préoccupe l’Afrique et le monde entier et à la problématique de mettre des moyens adéquats en faveur de nos forces en attente, condition sine qua none de tout développement.

 En effet, l'Afrique est aujourd’hui touchée de plein fouet par le  terrorisme. De nombreux pays africains, en sont directement victimes. Nous devons ensemble être à la pointe de la lutte contre ce fléau qui n’épargne aucune région de notre continent. L’actualité ne cesse hélas de nous rappeler que la menace terroriste est là, et qu’aucun pays ne peut seul faire face à cette violence aveugle.

Je saisi cette occasion pour condamner avec fermeté, les actes barbares survenus à Nice, en France. Je présente mes sincères condoléances au gouvernement et au peuple français et plus particulièrement  aux familles des victimes.

 Mesdames et Messieurs,

Certains pays, au sein même de notre organisation, dont le mien, l’Union des Comores, ont traversé des crises politiques graves. Ils ont pu les résoudre et réussir une réconciliation nationale grâce notamment à la médiation et à l’intervention  de l’Union Africaine.

 Aujourd’hui, l’Union des Comores est un pays où règnent la paix et la sécurité. Aussi, voudrais-je, exprimer mes remerciements à l’Union Africaine pour le soutien sans faille, qui a permis à mon pays d’asseoir des institutions stables qui imposent désormais, l’alternance politique dans le respect des valeurs républicaines depuis bientôt 2 décennies. 

Mais comme tout ce qui est précieux, les règles de la démocratie, la liberté de vote et  l’aspiration des peuples à des élections libres, restent un combat permanent. Nous avons pu le constater lors des dernières élections présidentielles et des Gouverneurs aux Comores.

J’ai pleinement aussi confiance au soutien de notre organisation dans la réintégration l’ile comorienne de Mayotte dans son ensemble naturelle.

 Mesdames et Messieurs,

 Nous sommes des héritiers. Nous sommes porteurs de  traditions, de culture. Nous sommes dépositaires de valeurs de partage et d’humanisme. En portant au plus haut le respect des droits de l’Homme et de la femme, nous ne faisons que nous montrer dignes de cet héritage et donner du sens à l’identité africaine.

 Je souhaite plein succès à Notre Sommet et je vous remercie.