Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Prière du vendredi à Salimani (Itsandra) – préserver la paix et l'unité du pays

Publié le

image article

Le Président a mené la prière du vendredi à  Salimani (Itsandra) ce 1er juin 2018 accueilli par les notables, les ulémas, les dignitaires de la ville et l'ensemble des habitants de la ville de la région de Itsandra.

La paix avant toute chose

La ville de Salimani a exhorté le  Président à tout mettre en oeuvre pour préserver la paix du pays dans l'esprit de notre religion. Par ailleurs, la ville du Itsandra, par la voix de leurs hatubs, a condamné les troubles à l'ordre public perpétrés à l'occasion des prières du vendredi, notamment en ce mois sain du ramadan. « Notre paix vient de notre religion. Nous sommes de même obédience, pratiquons les mêmes rites, donc prendre les prières du vendredi comme pretexte de rassemblement pour perturber l'ordre public est inacceptable »,  a affirmé Foundi Aboubacar Abdillah Djamalileyli.

Non à l'utilisation de la  religion à des fins politiques

Pour le Chef de l'Etat, ces troubles à l'ordre public sont évidemment intolérables  d'autant qu'ils utlisent la religion à des fins politiques.
Mais plus encore, ces pratiques sont étrangères à notre tradition et s'apparentent au chiisme qui est  aujourd'hui, plus politique que religieux. Et le Président de prévenir, "quiconque utilisera la religion à des fins politiques me verra en travers de son chemin".

Enfin, le Président en a appelé à la responsabilité des hatubs comoriens afin qu'ils ne tombent pas dans le piège de la manipulation politique.

 A la fin de l'office, l'assistance a prié pour la réussite du Président dans sa mission, l'unité du pays, et la préservation de sa stabilité dans la religion et la paix.