Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Le Président de la République a dirigé la prière de ce vendredi à Nyumashuwa-Mwali

Publié le

image article

Le Président de la République a dirigé la prière de ce vendredi à Nyumashuwa-Mwali à l'issue de laquelle les habitants l'ont accueilli au foyer du village en compagnie d'un parterre d'hommes politiques,

d'Ulemas, de notables, de cadres, de jeunes et de femmes parmi lesquels le Gouverneur de l'île et son prédécesseur, M. Ali Hassanali, le vice-président Said Sarouma, le Vice-président de l'Assemblée Nationale Charif Maoulana, plusieurs membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel, des commissaires et de nombreux élus.

M. Ben Massound, Conseiller du Président et ancien Vice-président de l'Union, natif de Nyumashuwa, a souhaité la bienvenue au Chef de l'Etat et à sa délégation et leur assuré de la mobilisation des habitants en faveur des Assises Nationales et de la politique d'émergence initiée par le Président AZALI. Pour lui, les déclarations anti-assises à Mwali proviennent d'une minorité d'activistes dont le seul centre d'intérêt est la présidence tournante.

"Le Président AZALI a été l'initiateur du système institutionnel actuel. A nouveau Chef de l'Etat, il dispose de toute la légitimité pour initier la réflexion sur leurs avantages et leurs inconvénients" a-t-il souligne.

Il a salué la voie choisie par le Président de la République pour interroger le passé et préparer l'avenir politique, institutionnel et économique du pays : une large concertation dans le cadre d'Assises Nationales, inclusives et représentatives. Les Mohéliens et leur classe politique sont derrière vous, Monsieur le Président, a-t-il conclu. Le Gouverneur Mohamed Said Fazula rassuré les Mohéliens sur les assises qui se tiennent en dehors de toute crise politique ou institutionnelle.

Il a appelé les acteurs politiques du pays à ne pas focaliser ce grand rendez-vous sur le seul sujet de la présidence tournante: la tournante est en cours. Que ses partisans et ses adversaires participent aux assises et en débattent et cessent d'anticiper sur les résultats des assises et de prêter au Président de la République de mauvaises intentions. Le Président AZALI Assoumani a quant-à lui souligné l'importance du dialogue et du débat entre comoriens sur le bilan de l'indépendance du pays.

"La concertation est une prescription de l'Islam et une caractéristique de la société comorienne, tant au niveau du foyer, du village et des iles. Une tradition que nous devons reporter au niveau national pour trouver des issues" a-t-il déclaré.

Il a rappelé que les précédentes assises nationales qui se sont toutes tenues lors de grandes crises ont apporté des solutions d'urgences. Les circonstances de paix, de stabilité et de quiétude actuelles offrent une occasion unique pour débattre en toute sérénité et trouver des solutions.

Le Président de l'Union des Comores a tenu à rassurer tout le monde sur la mise en place du Comité de Pilotage des Assises Nationales dont le rôle est de préparer la tenue des assises et de diriger les travaux. Il a appelé à l'unité nationale et à la solidarité entre les Comoriens de toutes les îles et de la diaspora qu'il a qualifiée de cinquième île.

Il a exhorté les trois anciens Président de l'Union, les 9 anciens Gouverneurs à conjuguer leurs efforts et à cumuler leurs expériences respectives dans l'intérêt du pays. Il a annoncé que les Assises Nationales seraient parrainées par l'ONU et l'UA qu'il a remercié d'apporter leur contribution et expertise pour les faire réussir.