Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Le Président de la République, a lancé les travaux de la route Dindri-Lingoni à Anjouan.

Publié le

image article

Le Président de la République, SEM AZALI Assoumani, a procédé ce jeudi 02 novembre 2017, au lancement des travaux de la route Dindri-Lingoni à Anjouan.

Le Président de la République, SEM AZALI Assoumani, a procédé ce jeudi 02 novembre 2017, au lancement des travaux de la route Dindri-Lingoni à Anjouan.

Au cours de la cérémonie, le Chef de l'État, accompagné des vice-présidents en charge de l'énergie et de l'aménagement du territoire était entouré plusieurs membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel, des ambassadeurs d’Arabie Saoudite et de Chine.

Après le Fatiha et lecture de Versets du Coran, la Maire de Bambao-Mtrouni a souhaité la bienvenue au Président de la République et à l'ensemble de l’assistance. Elle a salué le rôle de grand rassembleur du Président AZALI qui a su « réconcilier les comoriens et doter le pays de nouvelles institutions lors de son premier mandat.

Le Coordinateur  des préfets d'Anjouan a pour sa part déclaré que la route Dindri-Lingoni   qui  était devenue une légende depuis l'époque de feu le Président Abdallah va enfin devenir une réalité grâce aux efforts du président AZALI  qui joint la parole aux actes depuis son investiture. Il a par ailleurs abordé la question des Assises Nationales qui, selon lui, sont bien accueillies par la population. Il a prévenu qu'aucune action, aucun attroupement, destinés à perturber les assises nationales ou créer des troubles ne sera toléré à Anjouan.

Pour sa part, le Directeur Général de la China Geo-Engineering (CGC) a donné les détails techniques des travaux de cette route Dindri-Lingoni, longue de 11,7 km dont le chantier durera 18 mois. Il a précisé que sa compagnie va recruter 100 jeunes pour les besoins des travaux.

 

A son tour, l'Ambassadeur d'Arabie Saoudite s’est dit heureux de prendre part à la cérémonie et s’est réjoui de la qualité de la coopération entre son pays et les Comores dont les fruits sont entre autres les financements des routes Hahaya-Mitsamiouli et Dindri-Lingoni. Pour lui, les financements saoudiens et la mise en œuvre des projets aux Comores symbolisent cette coopération exemplaire, favorisée par les liens personnels qu'entretiennent le Roi Salman, le Prince Héritier Mohamed ben Salman et le Président AZALI.

 Le Vice-président Moustoidroine ABOUDOU a précisé dans son discours que la région de la Cuvette ainsi que les autres régions d'Anjouan constituent un défi pour l'ensemble du pays de par le taux démographique élevé qu'elles affichent et que seuls des projets de développement peuvent aider à relever.

Enfin le Président AZALI a prononcé un discours au cours duquel il a rendu grâce à Allah pour les bienfaits qu'Il ne cesse d'accorder au pays. Il a remercié les organisateurs de la cérémonie, les habitants de la région, le gouverneur d’Anjouan et ses collaborateurs dont la coopération a créé les conditions de la réussite des projets en cours. Il a exprimé la gratitude du peuple et du gouvernement comoriens à l'endroit de l’Arabie Saoudite, de Sa Majesté le Roi Salam et de son fils le Prince Héritier. Il a ajouté que pour connaitre les réalités d’Anjouan il faut venir à Anjouan pour découvrir son relief montagneux et leurs conséquences sur l'agriculture, l'habitat et les conditions des vies de la population au quotidien. "J'ai vécu et travaillé à Anjouan. J'en connais les réalités et les difficultés. La pauvreté y est réelle plus que dans toute autre ile et doit y être combattue par des projets concrets et non utilisée à des fins séparatistes ou politiciennes " a déclaré le chef de l'Etat.

"Le séparatisme est mort et ne hantera plus notre pays. Et si d'aventure son fantôme tente encore de se manifester dans certaines têtes, il sera combattu a la comorienne : par le coran et les prières, par l'odeur de morceaux de pneus brulés ou encore, par de l'eau bouillante et des bastonnades.

 Le Président de la République a conclu son discours en faisant l’éloge des liens fraternels, religieux et de respect mutuel qui unissent saoudiens et comoriens.