Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

Visite de courtoisie de la TDB Bank à Beit Salam

Publié le

image article

Une délégation de la TDB (Trade &Development Bank), ancienne Banque de la ZEP, a été reçue par le Président de la République Azali Assoumani, ce jeudi 12 juillet 2018 à Beit Salam.

Venue lancer officiellement ses activités aux Comores, la TDB Bank, emmenée par son Président M. Admassu Taddesse, s'est dit heureuse de revenir aux Comores après de longues années d'absence.
La délégation a donc profité de sa présence à Moroni pour s'entretenir avec le secteur public, l’association des consommateurs et le secteur privé en vue de futurs partenariats éventuels.

Financement de l'hôpital El Marouf

M. Admassu Taddesse est venu confimer au Président de la République l’engagement ferme et définitif de la banque, d’accompagner les Comores dans la réalisation du projet de l’hopital El Marouf à hauteur de 40 millions d’euros.
Pour le Président de la République, ce retour de la TDB Bank, avec ce prêt conssenti au gouvernement comorien, constitue une première étape vers la réalisation de projets de base en vue de l'émergence du pays.  "Nous avons décidé de faire des Comores un pays émergent. Cela ne sera possible qu'à la condition que nous puissions mobiliser les ressources financières nécessaires aux projets mis en oeuvre". 

Retour salué de la TDB Bank aux Comores

Le chef de l'Etat considère le rôle des banques comme étant primordial dans cette vision et se félicite du retour d'une banque qu'il avait lui-même contribué à s'implanter aux Comores lors de son premier mandat.
"Je suis heureux de voir la TDB Bank de nouveau dans notre pays. Je regrette que ceux qui m’ont succédé, aient pu laisser partir la banque de la ZEP car nous avons besoin de partenaires comme vous, pour le développement économique des Comores" a précisé le Président de la République.

La santé, une priorité du Président de la République

Le projet de l’hôpital El Marouf est un projet vital pour les Comores, à plus d’un titre.
La balance des paiements notamment, s’effondre en grande partie à cause des montants colossaux liés aux évacuations sanitaires. Et l'arrivée prochaine de cet hôpital de référence devrait corriger cela.
"Les comoriens doivent pouvoir se soigner dans leur pays, c'est une nécessité et un objectif que mon gouvernement et moi-même portons", a affirmé le Président.
Le Président a conclu l'entretien en appelant la banque à soutenir tous les grands chantiers du pays afin de poser des bases saines pour l'émergence de notre pays.