Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Présidence de la République

La Représentante Spéciale de la Présidence de la Commission de l’Union Africaine a été reçue à Beit Salam

Publié le

image article

Madame Hawa Ahmed Youssouf, la Représentante de la présidence de la Commission de l’Union Africaine, du Bureau de Liaison de l’Union Africaine à Madagascar a été reçu par le Président de la République Azali Assoumani au Palais présidentiel de Beit Salam ce vendredi 8 septembre 2017.

La diplomate de l'Union Africaine est venue d'abord  confirmer la fermeture définitive du Bureau de l'Union Africaine de Moroni pour des raisons budgétaires. Elle a ensuite voulu saluer les bons signaux de développement initiés par le Président Azali. « Les échos qui arrivent à l'Union Africaine sont très encourageants Mr le Président au sujet du développement économique et des réformes que vous avez engagés. Et l'Union Africaine est entièrement disposée à accompagner les Comores dans le financement de son développement » a dit Madame Hawa Ahmed Youssouf. « Nous suivons avec beaucoup d'attention le projet des Assises Nationales que l'Union Africaine soutient bien évidemment parce que c'est une excellente démarche. Notre organisation apprécie l'implication du Président Azali et sa volonté d'associer toutes les forces vives de la Nation à ce grand rendez-vous des Comores. Et moi personnellement je note avec une grande satisfaction la place que le Président Azali a voulu que les Assises donnent à la femme comorienne » a conclu madame Hawa Ahmed Youssouf.

Dans sa réponse le Président de la République a tenu d'abord à remercier l'Union Africaine pour son soutien constant depuis l'accession des Comores à l'indépendance, notamment dans leur revendication concernant l'intégrité territoriale ou encore lors de la crise séparatiste. Le Président a souhaité que l'accompagnement de l'Union Africaine se poursuive et se renforce. "La fermeture du Bureau de l'Union Africaine de Moroni confirme le fait que nous sommes sortis de la période post-conflit" a souligné le Chef de l'Etat. Il a toutefois ajouté que l'Union des Comores doit maintenir ses efforts pour consolider et pérenniser la paix et la stabilité. 

« Au sujet des assises, je souhaite faire de ce rendez-vous un évènement historique pour notre pays, dans lequel tout le monde apporte sa contribution » a dit le Président Azali. «  S'agissant de la place  de la femme, j'ai toujours été en opposition au combat des féministes en occident. Cette lutte cantonne les femmes dans un étau qui me dérange, d'autant que chez nous dans notre société matrilinéaire, la femme est au centre de la vie sociale. Et la femme comorienne peut avoir un meilleur statut social. Toutefois, comme je dis souvent, il faut que la femme comorienne prenne sa place dans la société notamment en politique. La discrimination positive n'est pas une bonne façon de s'affirmer. Et nos valeurs coutumières et traditionnelles peuvent faire de la femme africaine, une femme émancipée  » a conclu le Président Azali.